jeudi 26 mai 2011

Tests comparatifs entre le Sodium coco sulfate (SCS) et le Sodium cocoyl isethionate (SCI)

J'ai décidé de réaliser quelques tests afin, d'une part, de mieux saisir les différences entre SCS et SCI et, d'autre part, de voir s'il était possible de les utiliser sous forme liquide.
J'ai donc réaliser les mélanges suivants (grâce à une chauffe au bol chauffant) :

TESTS

SCS (%)

SCI (%)

Eau (%)

1

90

0

10

2

0

90

10

3

45

45

10

4

20

0

80

5

0

20

80

6

10

10

80


J'ai réalisé 10g de chaque recette.

TEST n°1 : on obtient un shampoing solide avec beaucoup de glissant (la mousse se répartit donc très bien sur la chevelure), une mousse fine et abondante. Par contre les cheveux sont difficiles à démêler et mon cuir cheveu a eu tendance à grattouiller au bout de quelques jours (2 problèmes que je ne rencontre habituellement pas avec mes shampoings classiques au SCS, ceux-ci contenant du beurre et ayant un pH ajusté)

TEST n°2 : on obtient un shampoing solide qui se répartit bien sur la chevelure (mais avec moins de glissant que celui au SCS), la mousse est dense et fine. Les cheveux se démêlent facilement. le cuir chevelu ne démange pas dans les jours qui suivent et les cheveux regraissent un peu moins vite qu'avec le SCS.


TEST n°3 : on obtient un shampoing solide dont les propriétés sont intermédiaires entre les 2 précédents tant au niveau de la glisse, de la mousse que du démêlage.





TEST n°4 : le SCS est relativement long à fondre et a tendance à s'agglomérer. On obtient un gel qui épaissit et blanchit dans les 24 premières heures (à noter que la fonte lente a permis une évaporation de l'eau). Le gel devient au bout d'une semaine de texture "compacte" (sur la photo, prise au bout de 48h, il est encore relativement fluide).
Je l'ai utilisé en shampoing. Pour cela je l'ai dilué avec un volume d'eau équivalent à son propre volume (j'ai donc utilisé un shampoing contenant approximativement 10% de SCS). J'ai obtenu ainsi un shampoing liquide très agréable à appliquer tant au niveau de la glisse que de la mousse. A noter que, comme avec le shampoing solide au SCS, j'ai eu un peu de mal à démêler mes cheveux longs. Je n'ai par contre pas eu de soucis de cuir chevelu qui gratouille et mes cheveux ont moins graissé qu'avec sa version solide.

TEST n°5 : la fonte est relativement rapide. Le gel se fige et blanchit rapidement (dans les 24 premières heures) il devient d'ailleurs tellement compact que même dilué dans un volume équivalent d'eau il garde une texture gel (j'ai donc utilisé un shampoing à 10% de SCI). L'application est agréable quoique présentant une moins bonne glisse que lors du test précédent. La mousse est onctueuse et abondante. Les cheveux se démêlent facilement.


TEST n°6 : la fonte est relativement rapide même si le SCS est le plus long à fondre. Le gel reste translucide et fluide même après 15 jours. Je l'ai malgré tout dilué dans un volume équivalent d'eau afin de comparer plus fidèlement son rendu à celui des 2 précédents tests. Verdict : liquide mais tip top ! Très belle mousse qui se répartit très bien, démêlage aisé, cheveux brillants... Parfait !




En conclusion :
- le SCI apporte de la douceur et un aspect démêlant (son PH est compris entre 4,5 et 6 à 10% en solution, donc adapté au cuir chevelu)
- le SCS apporte un glissant très important (pH compris entre 9,5 et 12, je recommande de l'ajuster avec de l'acide citrique)
Les 2 moussent très bien.
- on obtient des shampoings liquides qui lavent très bien à 10% de TA, ceux-ci s'avérant plus doux et plus démêlants en présence de SCI. A noter que lorsqu'on mélange les 2 TA on obtient quelque chose de liquide alors que utilisé seul, chaque TA donne un gel !


24 commentaires:

  1. Merci, merci, merci pour ce test, j'ai les deux dans ma wish-list, mais c'est mieux encore savoir ce qu'on peut attendre. Merci encore.

    RépondreSupprimer
  2. Merci beaucoup pour ce test, je voulais justement remplacer tout mon SCS par du SCI à cause des sulfates ! C'est top ;-)

    RépondreSupprimer
  3. Super tes tests!!! merci beaucoup pour le partage.

    RépondreSupprimer
  4. quel boulot, merci a toi, de ces tests

    RépondreSupprimer
  5. Heureuse de partager avec vous !
    Et, oui, Mélanie, au final je pense qu'on peut tout à fait se contenter du SCI seul...

    RépondreSupprimer
  6. Un grand merci pour ce test très précieux!

    RépondreSupprimer
  7. yu as vraiment fait du bon boulot
    merci pour le partage

    RépondreSupprimer
  8. Merci pour tes tests.
    Les TA solides ne vont pas à mes cheveux, mais je vais peut-être changer d'avis en faisant une version liquide et pas trop dosée en TA.

    RépondreSupprimer
  9. Je ne vais pas être très originale en te disant MERCI pour tes tests. Ton blog s'enrichit et devient une vraie mine d'infos. D'ailleurs, j'ai le nez fourré dedans très souvent.
    Bisou-bisou

    RépondreSupprimer
  10. Merci pour tes expériences. Je cherche à baisser le %de SCS et augmenter celui du SCI, et tester un shampooing liquide ... nickel, je sais par où commencer!

    RépondreSupprimer
  11. J'ai repris la recette de la version liquide SCI, SCS en ajoutant 5% de lecithine de soja et 5 % d'huile de ricin. J'obtiens un shampoing bouclant et nourrissant totalement fabuleux : merci, merci, merci et encore merci pour ces tests.

    RépondreSupprimer
  12. super ! tu as rajouté de la gomme ou pas ?

    RépondreSupprimer
  13. Oui, un peu de gomme de guar conditionnante mais ça reste très liquide, c'est le seul défaut de cette formule. Je crains que ça n’alourdisse les cheveux si j'en mets plus.

    RépondreSupprimer
  14. Voici un article très intéressant !
    Nous faisions justement un essai croisé sur le SCS et le SCI et ton article est très intéressant ;)
    Bonne soirée

    RépondreSupprimer
  15. voilà un essai scientifique sur des formules ultra simples comme il est rare d'en lire
    je pense que l'on pourrait partir de l'essai 5 en dosant le sci à 10% et en en aidant la solubilité par un ajoût de mousse de babassu, les propyl betaines augmentant la solubilité du sci (étude disponible sur specialchem4cosmetics)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci pour cette info !
      pour l'instant pour obtenir quelque chose de liquide, je travaillais avec un mélange de SCI et de SCS mais la mousse de babassu étant plus douce que le SCS, c'est bon à savoir (et à tester).

      Supprimer
  16. Le sci est-il naturel comme le scs, peut-on le trouver dans des produits dits 100% naturels ?
    Merci !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le SCI est plus doux que le SCS mais ni l'un ni l'autre ne sont naturels (même si ils sont issus du naturel).

      Supprimer
  17. Sont-ils donc en partie synthétiques ?
    Je posait cette question car certains shampoings se revendiques "naturels" avec ces TA. Peut-on en déduire que les shampoings à base de TA (càd à peu près tous à part certaines poudres) ne peuvent pas être naturels ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ne sont réellement naturelles que les matières premières trouvées dans l'environnement sans modification (par exemple l'huile d'olive est naturelle mais le savon "naturel" à l'huile d'olive est forcément synthétique même si issu du naturel)

      Supprimer